Connect
To Top

Yoga pour femme enceinte

Parmi les différentes formes de yoga, très peu sont adaptées à la condition physique de la femme enceinte.

Ceci est sûrement du au fait que le yoga, traditionnellement, est plus une activité réservée aux hommes.

D’ailleurs, on pourrait écrire, à une certaine catégorie d’hommes, car, le système des castes, en Inde, a compartimenté à l’extrême, cette pratique.

De cette manière, seuls des hommes issus de hautes castes, ont toujours eu plus de facilités à pratiquer et à apprendre cette discipline.

En ce qui concerne les techniques et enseignements plus spécifiquement adaptés à la condition de la femme enceinte, le raja yoga et certains de ses dérivés, paraissent le mieux à même de répondre aux attentes que l’on peut formuler dans ce cas précis.

En effet, une femme enceinte est soumise à des contraintes physiques qui impliquent plus que sa propre condition.

Certaines postures, pour ne pas dire la grande majorité, des postures du hata yoga, lui sont totalement déconseillées. En tout cas à partir du troisième mois, cela s’avère impératif.

yoga-chakrasTout au contraire, le raja yoga, qui est le yoga de l’esprit, est, quant à lui, fortement recommandé.

Les techniques mentales de bases, accompagnées pour la plupart de respirations lentes et profondes, sont à même d’induire des états de relaxation et de détente profonde, propice au bien être de la femme enceinte, ainsi qu’à celui de l’enfant quelle porte en elle.

Aussi connu sous le nom de ashtanga yoga, ou yoga des huit voies, ou branches, le raja yoga peut être considéré comme une synthèse de tous les autres yogas.

Ces huit branches sont :

  • yama
  • niyama
  • asana
  • pranayama
  • pratyahara
  • dharana
  • dhyana
  • samadhi

Dans cette liste, seules les techniques de pranayama et une ou deux asanas peuvent répondre à la condition et aux besoins de la femme enceinte.

Citons, simplement pour information :

1- UJJAYI PRANAYAMA
2- La relaxation en position allongée

Répétons le, ces deux exercices du raja yoga répondent parfaitement aux contraintes et à la prudence exigées par la condition de la femme enceinte.

Vouloir, absolument poursuivre une activité yoguique comme celle du hata yoga, même en étant parfaitement entraînée, peut s’avérer néfaste pour l’enfant et, bien sur, pour la mère.

Comprenons nous bien, il n’est pas question de critiquer négativement telle ou telle voie du yoga, il s’agit simplement d’indiquer quelle voie est plus à même d’apporter le plus de bienfaits à la femme enceinte qui désirerait poursuivre, ou entreprendre une activité yoguique.

Après l’accouchement, une fois le stress et la fatigue éliminés, le hata yoga sera d’une aide appréciable pour retrouver la ligne et reprendre une forme physique et morale optimum.

Comme en toute chose, même avec le yoga, il faut savoir agir avec discernement.

C’est pourquoi le yoga pour la femme enceinte ne doit pas être choisi à la légère.

Relaxation et bien-être à votre portée, facilement.

Relaxation et bien-être à votre portée, facilement.

More in yoga