Connect
To Top

San Houa et santé

Pour les personnes jouissant déjà d’une santé excellente, le bien être et la joie de vivre atteignent des sommets.

L’hommage aux originels, qui constitue le couronnement de la pratique du San Houa qi gong, permet une distribution de la totalité de l’énergie, dans l’ensemble du corps.

Ceci se fait à partir du Ni Wan, vers lequel ont été draînés tous les aspects yang de l’énergie première.

Le raffinement du qi, systématiquement mis en oeuvre lors de la pratique, donne une manifestation de l’aspect yang du qi, dans sa plus haute expression.

Par exemple, celle consistant en la visualisation des « trois chariots » chacun destiné à forcer le passage du qi dans les barrières, qui font obstacles à sa progression vers le ni wan.

San Houa Qi Gong par Daniel Braibant

San Houa Qi Gong par Daniel Braibant


Il existe différentes méthodes, dont certaines très compliquées, mais pas véritablement plus efficaces, pour parvenir à cette maîtrise.

Cette technique, décrite dans le sieou-tchen chechou, s’oppose quelque peu à celle du ling-pao wou-liangtou-jen chang-king ta fa, sans toutefois le contredire.

Ici, ce sont trois souffles, symbolisant les trois fleurs, ou san houa, qui doivent être visualisés d’une certaine façon, afin de les mener au ni wan, avec l’aide de certaines respirations.

S’adressant à des moines ou des personnes n’ayant que cette préoccupation, cela peut encore donner de bons résultats, avec une pratique d’une durée assez longue, pouvant s’étaler sur une période de trois ans minimum. 

Fort heureusement, toutes les méthodes ne sont pas aussi contraignantes.

Les points de concentrations dénommés:

  • CIEL DE GRANDE PURETÉ
  • CIEL DE HAUTE PURETÉ
  • CIEL DE PURETÉ DE JADE

Ne sont en fait que des appellations différentes pour désigner les trois champs de cinabre principaux.

Cette manière de nommer les champs de cinabre est propre au Tche-hiuan p’ien, qui se démarque des autres système par quelques autres notions, qui en font un système d’enseignement à part dans ce contexte particulier.

Parvenu à la maîtrise du qi, qu’il aura placé « dans » le ni wan, le pratiquant sera à même de diriger ce qi ou le besoin s’en fera sentir.

Plus encore, cette maîtrise débouche sur une amélioration du corps et de sa structure, qui permet un rajeunissement de l’organisme dans son ensemble.

Que ce soit sur le plan physique ou sur le plan intellectuel, l’amélioration de la circulation du qi au niveau cérébral´par exemple, par la pratique de la troisième fleur, peut permettre d’éviter les problèmes de pertes de mémoire, ou des maladies dégénératives dues à l’âge.

Les effets sont tout aussi bénéfiques pour la circulation sanguine ou le tonus musculaire, la circulation renforcée du qi, par cette technique de san houa, à toujours été, pour ceux qui l’ont pratiquée, un gage de pleine forme et de vie longue.

Il en est encore de même de nos jours.

Daniel C. Braibant
PS: Pour en apprendre plus sur les stages de formations au qi gong San Houa, rendez-vous sur cette page: http://magazine.idph-europe.com/blog/san-houa-qi-gong/

San Houa Qi Gong

Stages et Cours en ligne de San Houa Qi Gong

 

  • alain

    Bonjour, comme Joël, serait il possible d’obtenir la vidéo du san houa ?.
    Merci de votre réponse
    Alain

  • Joël

    Bonjour, serait il possible d’obtenir la vidéo du san houa ? ce que vous proposiez lors de l’achat du cours que j’ai fait il y a plusieurs mois .
    Merci de votre réponse
    Joël

More in Qi Gong