Connect
To Top

5 Plantes Dépolluantes pour Assainir Votre Atmosphère

Tout le monde connait aujourd’hui les dangers de la pollution. Mais savez-vous ce qu’est la pollution intérieure ? Et que l’on peut combattre cette contamination grâce à des plantes dépolluantes ?

Il s’agit de la pollution à l’intérieur même de nos maisons. En effet, la contamination de nos maisons peut s’avérer être un grand risque pour votre santé car vous êtes en contact permanent avec des composés chimiques nocifs pour votre santé. Il s’agit de, pour n’en citer que quelques uns :

  • formaldéhyde : entre dans la fabrication de moquettes, contreplaqués, peinture…
  • xylène : vernis, encres, insecticides…
  • ammoniac : produtis d’entretien…
  • benzène : plastiques, colorants, détergents…

Heureusement, pour diminuer l’impact de ces polluants, il existe une solution naturelle : utiliser une plante dépolluante.

Les plantes dépolluantes agissent par échange gazeux. Elles absorbent les particules nocives présentes dans l’air, pour les décomposer chimiquement.

Ensuite elles rejettent de la vapeur d’eau et de l’oxygè en quantité beaucoup plus importante que les COV absorbés, mais aussi que le dyoxide de carbone qu’elles produisent.

L’absorption des particules s’effectue par les stomates. Il s’agit de petites perforations qui couvrent les feuilles. On dira, pour l’exemple, qu’elles se comportent comme les pores de la peau. Ces plantes dépolluantes absorbent également, mais d’une façon moindre, les COV par la tige et les racines.

Diminuer la Pollution avec les Plantes Dépolluantes

Éléonore Dupardieu nous livre l’action effective de 40 de ces végétaux purificateurs parmi les plus performantes pour purifier votre atmosphère mais aussi faciles à se procurer (dans son ouvrage Guide des plantes dépolluantes).

Plante dépolluante nº1 : Cereus peruvianus (p. 44)

plante-depolluante-Cereus-peruvianus

Cereus peruvianus

Le nom de cette plante signifie “cierge du Pérou”. C’est un cactus. Vous le reconnaîtez facilement car il s’agit du fameux cactus mexicain que l’on retrouve dans pas mal de westerns. Il est très facile d’entretien si on l’arrose peu.

Cette plante dépolluante atténue fortement les radiations des réseaux hartmann, combat la radioactivité et les méfaits des ondes électromagnétiques. Les troubles dus à toutes ces ondes sont entre autres céphalées, asthénie, impuissance et frigidité, perte d’appétit, dysfonctionnement circulatoire…

Il a été démontré que les troubles de toutes espèces dus aux radiations disparaissent ou s’atténuent fortement.

Plante dépolluante nº2 : Chamaedorea ou palmier nain (p. 48)

Chamaedorea ou palmier nain

Chamaedorea ou palmier nain

Ce palmier ressemble à un petit bambou et est très répandu comme plante d’intérieur. Il s’acclimate facilement dans les grands appartements sombres et peu chauffés.

Cette plante dépolluante assainira toutes les pièces de votre maison en absorbant les polluants par ses feuilles et ses racines. Il est très performant dans la dépollution du formaldéhyde, du xylène, de l’ammoniac, du trichloréthylène et du benzène.

Plante dépolluante nº3 : Épipremnum aureum, pothos ou liane du diable (p. 84)

épipremnum aureum, pothos ou liane du diable

épipremnum aureum, pothos ou liane du diable

Cette plante est une liane qui dans la nature, peut mesurer 20 mètres de hauteur. Elle s’enroule et s’accroche aux branches des arbres. Son entretien est très facile car c’est une plante robuste et résistante.

Cette plante dépolluante est de plus en plus cultivée pour ses vertus d’épuration de l’air intérieur. Elle est fort efficace contre le formaldéhyde, le xylène et le benzène.

Plante dépolluante nº4 : Chrysanthemum indicum, marguerite d’automne, pomponette (p.61)

Chrysanthemum indicum, marguerite d’automne, pomponette

Chrysanthemum indicum, marguerite d’automne, pomponette

Le nom de cette plante vient du latin et signifie “fleur d’or”. Le chrysanthème est une fleur de deuil en Occident. Au Japon, il est l’emblème de la famille impériale. C’est une plante vivace qui aime la lumière et est très facile d’entretien.

Cette plante dépolluante détruit le formaldéhyde, le benzène et l’ammoniac.

Plante dépolluante nº5 : Begonia rex, begonia hiemalis (p.39)

Begonia rex, begonia hiemalis

Begonia rex, begonia hiemalis

Le bégonia rex fut découvert par un français, Michel Bégon, qui lui laissa son nom. Les bégonias sont de bonnes plantes d’intérieur qui demandent peu de lumière.

Cette plante dépolluante est citée par la NASA parmi les 50 meilleures plantes vertes dépolluantes testées. Le bégonia s’attaque aux pollutions par le formaldéhyde.

Ces plantes consommatrices de polluants ne suffiront pas à rendre votre maison saine à 100%. Mais elles contribueront largement à en atténuer les effets nocifs, ce qui, forcément, améliorera dans de grandes proportions le bien-être de tous les occupants.

Pour aller plus loin et découvrir plus de plantes dépolluantes, je vous recommande la lecture du Guide des Plantes Dépolluantes.

Guide des Plantes Dépolluantes

Guide des Plantes Dépolluantes

More in Fleurs